Francisation

Le Québec compte plus de 8 millions d’habitants dont 78,9 % ont le français comme langue maternelle. Pour 81,2 % des Québécois, le français est la langue la plus souvent parlée à la maison. Une politique linguistique menant à la création de la Charte de la langue française existe depuis 1977. 

Pour les travailleurs étrangers temporaires qui souhaitent s’installer au Québec, la langue française est indispensable. Le secteur de la santé exige également un excellent français écrit et parlé afin de pouvoir intervenir auprès des patients et des autres intervenants.  

Si votre langue maternelle n’est pas le français et que vous êtes un diplômé hors Canada, nous vous suggérons de vous inscrire dans un établissement d’enseignement du français reconnu dans votre paysEn vivant au Québec, vous utiliserez le français tous les jours. Parler le français facilitera votre intégration et votre participation à la société québécoise. 

L’apprentissage du français (outils et ressources)

NOUVEAU ! Cours de français spécialisés :

Ciblés pour les niveaux débutants et pré-intermédiaires : https://referencesfrancisation.immigration-quebec.gouv.qc.ca/moodle_ref/ 
Ces cours sont offerts pour le personnel de préposés aux bénéficiaires permettant un apprentissage en autoformation avec du matériel didactique s’adressant aux personnes désirant travailler ou étudier dans le domaine des soins de santé.
Ils sont également recommandés pour les infirmiers(ères) débutant leur processus de francisation afin d’acquérir un niveau de base en français ainsi que des connaissances générales sur le réseau de la santé et des services sociaux du Québec.

Ces cours sont idéaux pour bien vous préparer à une entrevue d'embauche, développer du vocabulaire clinique mais aussi pour vous initier à la culture québecoise.

 

Cours de français à l’étranger :

Consultez la liste des ententes avec les écoles de langues pour connaître les pays et les écoles partenaires du gouvernement du Québec. Également, le gouvernement du Québec peut vous rembourser les frais que vous avez payé pour suivre des cours de français dans votre pays, sous certaines conditions.
Pour plus d’information :
 https://www.quebec.ca/immigration/francais-au-quebec/immigrant/cours-francais-hors-canada/liste-ecoles/ 

 

Cours de français en ligne pour les détenteurs du Certificat de sélection ou d’acceptation (CSQ ou CAQ) du Québec : 

Avant d’arriver au Québec et si vous détenez un Certificat de sélection ou d’acceptation du Québec  vous pouvez aussi améliorer votre français en suivant gratuitement uncours de français en ligne. 

 

Outils supplémentaires pour l’autoapprentissage du français :

  • Balados (podcast) de l'OIIQ sur le domaine infirmier

"C'est dans l'ère", à écouter ici : https://t.co/nkIxUhaShs?amp=1  

  • Le grand dictionnaire terminologique (GDT) de l’Office québécois de la langue française 

Le grand dictionnaire terminologique(GDT) est un outil de référence indispensable qui donne accès à plus de trois millions de termes techniques français et anglais regroupés par domaine d'emploi. 

Se préparer à soigner en français : http://piquredufrancais.ccdmd.qc.ca/exercices.php 

  • Lexiques et vocabulaires 

Ces ressources de l'Office québécois de la langue française vous permettent de connaître les termes français appropriés dans divers domaines d’activité. 

  • Exercices pour l’apprentissage du français  

Le site du gouvernement du Québec vous donne accès à des outils pour apprendre le français. Retrouvez plus de 900 exercices pour tous les niveaux de connaissance de la langue. 

  • Le Point du FLE  

Regroupe plus de 12900 liens pour apprendre et enseigner le français. 

  • Centre collégial de développement de matériel didactique 

Accès à des ressources destinées aux tuteurs et aux enseignants afin d'améliorer le français.

  • Conseil supérieur de la langue française  

Répond à toutes questions relatives à la langue française au Québec.   

  • Terminologie de l'immigration

Pour une bonne compréhension de la terminologie française sur les concepts liés à l’immigration (différents permis, exigences, statuts et autres formalités en lien avec les démarches d’immigration), vous trouverez les réponses à ces questions et bien plus en parcourant le Vocabulaire de l’immigration.

  • Le petit lexique du vocabulaire et des expressions québécoise

Le petit lexique du vocabulaire et des expressions québécoises présente avec finesse et humour les particularités du français québécois et introduit de nombreux liens utiles pour découvrir les multiples sigles et acronymes utilisés dans le réseau de la santé au Québec : https://recrutementsantequebec.ca/Medias/fichiers/Lexique.pdf.

 

Stratégies complémentaires*:

D’autres stratégies complémentaires peuvent aussi vous aider à acquérir des connaissances en français pour permettre une meilleure intégration à la société québécoise, notamment : 

  • Intégrer de la musique francophone à ses habitudes d’écoute musicale ;  

  • Consommer les produits du cinéma québécois et de la télévision québécoise ;  

  • Se joindre auprès de groupes de discussion et d’échanges en français ;  

  • Se créer un réseau d’amis et de contacts francophones au sein de la société québécoise. 

*Adapté du “Guide pratique des valeurs démocratiques et les valeurs québécoises exprimées par la charte des droits et libertés de la personne” publié par le MIFI. 

haut de page

Passez votre entrevue en français

Entrevue de sélection :

Pour travailler dans le réseau de la santé et des services sociaux, vous devrez réussir une entrevue de sélection en français. Le comité de sélection est composé d’un professionnel qui connait le domaine d’emploi postulé et d’un professionnel des ressources humaines.
Le comité fait une évaluation sur le plan des ressources humaines : motivation, formation scolaire, expérience de travail, points forts et points à améliorer, organisation du travail, gestion des priorités, travail en équipe, etc.; et sur le plan des compétences cliniques : mises en situation se rapportant à l’emploi afin d’évaluer le jugement clinique du candidat et la sécurité de la pratique.
Si cette entrevue de sélection a échoué à cause de votre niveau de français, vous devrez poursuivre votre francisation et serez référé à une entrevue de pré-qualification de la langue française.

 

Entrevue de pré-qualification de la langue française :

Si vous avez échoué votre entrevue de sélection à cause de votre niveau de français, vous devrez poursuivre votre francisation et devrez réussir une entrevue de pré-qualification de la langue française. Cette entrevue de pré-qualification a pour but d’évaluer si le candidat a le niveau de français le qualifiant à une entrevue de sélection. Les questions seront portées sur le plan des ressources humaines et sur des mises en situations simples. Le but n’étant pas d’évaluer le candidat mais d’évaluer son niveau de français.
Si l’entrevue de pré-qualification n’est pas réussie, le candidat sera invité à poursuivre sa francisation et recevra des conseils pour améliorer son niveau de français. Il pourra être invité à une autre entrevue de pré-qualification.
Si l’entrevue de pré-qualification est réussie, le candidat sera dirigé vers une entrevue de sélection.

  

Examen de l’Office québécois de la langue française (OQLF) pour les membres d’un ordre professionnel :

Pour les membres des ordres professionnels qui n’ont pas fait leurs études en français, vous devrez réussir l’examen de l’OQLF (l’examen de l’OQLF est gratuit et le candidat a 4 ans pour le réussir). L’examen évalue les quatre compétences suivantes : expression orale, expression écrite, compréhension orale, compréhension écrite.
Les compétences professionnelles et techniques ne sont pas évaluées dans le cadre de l’examen de français
.  
Pour plus d’information : 
https://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/ordres_prof/ordres.html 

haut de page

À votre arrivée au Québec

Cours de français spécialisés en soins infirmiers ou en santé pour les personnes immigrantes résidants au Québec : 

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) offre des cours de français* aux personnes immigrantes déjà au Québec dans le domaine de la santé et des soins infirmiers

À noter:
Les cours en soins infirmiers requièrent un niveau 6 de francisation dès le début et concernent le métier d'infirmier.
Les cours en santé demandent un niveau 8 pour commencer et visent le développement jusqu'au niveau 9 et 10, ils ciblent des métiers plus spécialisés comme médecin généraliste, dentiste ou encore infirmière spécialisée.

Une session se compose de 11 semaines de cours. Le gouvernement du Québec offre une aide financière pour la participation aux cours ainsi que pour la garde des enfants afin d’encourager l’apprentissage du français.   

Vos résultats peuvent être utilisés comme preuve de vos compétences en français si vous souhaitez faire une demande de citoyenneté canadienne. 

Prochaines sessions :     Session d’hiver 2021 : du 11 janvier au 28 mars 2021
                                           Session Printemps 2021 : du 4 avril au 17 juin 2021

*Il est à noter que les demandes d'admission se font directement auprès de écoles de formations. 

haut de page

Témoignage

Christiane Pereira Martins Casteli, infirmière clinicienne, Brésil (octobre 2020)

Je savais que le français était la première étape à franchir pour mon intégration personnelle et professionnelle. J’ai débuté mon apprentissage lorsque j’étais encore au Brésil dans un cours présentiel deux fois par semaine et aussi en ligne, grâce à une application mobile. Après six mois, j’étais capable de lire et de comprendre. Cependant, j’avais encore beaucoup de difficulté pour parler et écrire.  

Alors, j’ai décidé de faire une immersion de six mois à Québec avec un permis de tourisme où j’ai séjourné dans une famille française trouvée sur AirbnbC'était essentiel de demeurer temporairement dans un foyer familial francophone et de participer à des activités auprès des citoyens, pour briser la glace et débuter véritablement mon immersion dans la langue française. Ça m’a offert une bonne connaissance aussi sur les ressources qui existent pour avancer les démanches reliés à la francisation, l’adaptation culturelle et sociale. De surcroît, j’ai fait un cours présentiel dans une école de français privée et des ateliers de conversation offerts par un organisme public (Centre Monseigneur Marcoux) avec des bénévoles très expérimentés et accueillants.  

Lors de mon arrivée à titre de travailleur qualifié avec un permis de travail, j’étais éligible pour faire des cours de perfectionnement de la langue française dans le Centre d'auto-apprentissage du français pour immigrants (CAFI) situé au Cégep et financé par le gouvernement du Québec.


Mohammed Lakrim, préposé aux bénéficiaires, Maroc (septembre 2020)

J’ai eu de la chance de suivre ces cours de francisation en lien avec la santé et soins infirmiers, j’ai pu acquérir de nouvelles notions et tant d’informations opportunes qui me seront utiles dans l’avenir sur le marché de travail en tant que personnel de la santé.

haut de page